Médiation Interculturelle
Accueil

Médiation Interculturelle

La médiation interculturelle est une pratique constructive qui facilite le dialogue et la rencontre entre les immigrants et la société d’accueil. Le médiateur interculturel, lui-même immigré, est un professionniste qui exerce des activités d’interprétation linguistique, de traduction et d’orientation culturelle, en exerçant une fonction de « pont » entre les besoins des migrants et les réponses offertes par les organismes publics et les structures privées italiennes.

 

La médiation interculturelle implique l’emploi de personnel immigrant dans le secteur public et privé afin de faciliter les phases d’accueil et d’intégration des citoyens eux-mêmes immigrés. Dans le domaine de la médiation, le CIES vise à faciliter la relation entre les migrants et les institutions afin de contribuer à leur insertion effective; aider les services publics et / ou privés et leurs opérateurs à surmonter les difficultés de communication avec l’utilisateur immigrant; promouvoir l’égalité des chances dans la juissance des droits de citoyenneté par les citoyens immigrants; favoriser les pratiques interculturelles dans les services. Le dispositif de médiation s’adresse donc à la fois aux institutions et aux citoyens immigrés.

NOS

NUMEROS

Depuis plus de 25 ans, le CIES travaille dans le domaine de la médiation interculturelle à travers:

  • fournir un service de médiation interculturelle permanent (selon des tours et horaires programmés) et envoi par appel;
  • cours de formation de base, cours de spécialisation et cours de recyclage professionnel, destinés aux médiateurs et aux opérateurs institutionnels;
  • recherche sur le rôle professionnel et la qualification du médiateur interculturel au niveau national et sur le dispositif de médiation dans différents domaines d’intervention, au niveau national et européen.

Le secteur de la Médiation Interculturelle du CIES collabore avec des ministères, autorités locales, municipalités, écoles, hôpitaux, l’ASL et des associations sociales privées.

 

La dimension opérationnelle du CIES est nationale à tous les égards: au fil des années, la capacité de réaliser des projets sur plusieurs territoires a été consolidée à la fois. Elle s’appuie, d’une part, sur des systèmes éprouvés de gestion et de contrôle à distance, intégrés par de fréquentes missions de suivi dans les sièges décentralisés et, d’autre part, sur le réseau de médiateurs, répartis dans le territoire national, formé au fil des ans par le CIES, principale ressource pour la fiabilité et l’efficacité du service de médiation.

ZONES

D'INTERVENTION

Des médiateurs interculturels soutiennent les opérateurs italiens (policiers, personnels médicaux et paramédicaux et les opérateurs d’agences internationales) à l’occasion des débarquements d’étrangers sur les côtes du pays. En particulier, des médiateurs interculturels, ainsi que lors des spécifiques opérations de débarquement, assistent les policiers dans les procédures de pré-identification et de photo-identification et dans l’établissement du formulaire d’identification C3 nécessaire pour donner suite à la demande de Protection Internationale. Aux bureaux de l’Immigration dans la préfecture de la police, les médiateurs interculturels assistent les opérateurs italiens dans leurs relations directes avec les étrangers dans les procédures de demande de Protection Internationale, de renouvellement et de retrait du titre de séjour et / ou d’autres documents, fiche identificatrice C3, support dans la compilation des formulaires, information et orientation. Dans les centres de premier accueil, le médiateur a pour rôle d’appuyer les opérateurs des différentes réalités présentes dans le centre : agents de santé pour les premières interventions urgentes ; Opérateurs de sécurité publique dans le travail de reconnaissance, identification, de vérification des conditions d’octroi du statut ; assistants sociaux et psychologues pour des entretiens avec des invités et, en général, pour tout le personnel du centre chargé des premières étapes de l’accueil.

Dans toutes les phases de la procédure de reconnaissance de la protection internationale, les demandeurs d’asile ont toujours droit à la présence d’un interprète rendant possible la relation avec les institutions italiennes. L’entretien personnel est une étape cruciale de la procédure. Il s’agit du moment où les demandeurs d’asile sont appelés à raconter leur histoire et des raisons pour lesquelles ils ont été forcés de fuir leur pays devant une commission qui décidera de reconnaître ou non une forme de protection (statut de réfugié, protection subsidiaire, protection humanitaire). Au cours de l’entretien, les interprètes sont appelés à traduire tous les mots prononcés de manière fidèle et neutre. Mais grâce à leurs compétences en médiation interculturelle, ils permettent une compréhension plus profonde : la capacité d’écoute, la sensibilité interculturelle et empathie envers le background d’origine, les traumatismes et l’émotivité du demandeur d’asile sont autant d’éléments qui enrichissent la communication de significations culturelles et facilitent à la fois la capacité du demandeur d’asile à s’exprimer et celle des représentants de la Commission de bien comprendre les demandes.

Dans les centres de deuxième accueil, les médiateurs interculturels assistent les opérateurs dans les entretiens avec les utilisateurs, dans la reconstruction de leur projet migratoire et dans la conception d’un projet d’insertion socio-emploi dans le pays d’accueil, calibré sur les demandes et les besoins de l’utilisateur. . En outre, les médiateurs interculturels, travaillant toujours côte à côte avec les responsables du centre, fournissent des indications et orientations sur les services locaux et, au besoin, suivent les cas dans l’accompagnement auprès d’autres structures.

Dans les Centres pour mineurs, les médiateurs interculturels s’engagent à accomplir leur rôle avec des enfants et des adolescents, en intervenant dans la communication entre l’opérateur de l’institution et le mineur, souvent dans une situation de détresse psychologique et de conflit émotionnel, causes de défiance et de méfiance vers la société d’accueil. Les médiateurs interculturels peuvent également jouer un rôle d’intermédiaire entre les mineurs et les enseignants de l’école qu’ils fréquentent et, le cas échéant, entre le mineur et la famille d’origine.

Dans ce domaine d’intervention, le CIES collabore actuellement avec d’autres organisations du tiers secteur qui gèrent des structures d’accueil des étrangers – des demandeurs d’asile ou titulaires d’une Protection Internationale – en fournissant des services de médiation linguistique et culturelle au bénéfice des invités et des opérateurs. En particulier, le service est actif dans les structures suivantes :

  • Centres d’accueil appartenant au réseau SPRAR géré par le GUS – Groupe de solidarité Humaine de Minturno, Formia et Sonnino.
  • CAS – Centre d’accueil extraordinaires gérés par le GUS – Gruppo Umana Solidarietà de Marino et Formia
  • Centre d’accueil “Ferrohotel” pour des demandeurs d’asile et titulaires de la Protection Internationale » géré par CARITAS dans le cadre d’un projet SPRAR
  • Centre d’accueil de l’IPAB « Institut Sacra Famiglia »

Le service de médiation interculturelle est effectué dans les entreprises de santé, tels que les hôpitaux, les consultants et les cabinets, en particulier ceux qui sont dédiés à la protection de la femme et de l’enfance et des patients atteints de détresse psychique.

L’action du médiateur interculturel vise en particulier à surmonter la fracture qui se produit souvent entre l’expérience vécue du migrant, sa conception de santé / maladie / soins et l’offre de services de la structure de santé du pays d’accueil. Le médiateur interculturel intervient alors sur le malaise qui est particulièrement accentué chez la femme étrangère.

Dans ce domaine d’intervention, le CIES gère actuellement les services de médiation interculturelle auprès :

  • SPDC – Services Psychiatriques Diagnostic et soins des hôpitaux suivants : San Camillo-Forlanini, Sant’Eugenio, San Giovanni dell’Addolorata, Sant’Andrea, Santo Spirito, Policlinico Umberto I de Rome et Ospedale Grassi di Ostia – projet actif depuis 1999
  • Hôpital Agostino Gemelli – en particulier dans les départements d’obstétrique, d’oncologie pédiatrique, salles d’accouchement et garderie- projet actif depuis 2000
  • CSM – Centre de santé mentale de l’ASL Roma 2 – Projet actif depuis 2012

Le service de médiation linguistique et culturelle est demandé dans les bureaux publics où le nombre d’utilisateurs immigrants est élevé, en particulier dans les Préfectures, le Greffe, les Bureaux de Relations avec le Publiques, le Guichet Unique pour l’Immigration, les Municipalités et les Bureaux d’emploi.

Dans ce contexte, la médiation interculturelle vise à faciliter la communication avec les migrants et à contribuer à leur intégration dans la société d’accueil, à aider les services publics à surmonter les difficultés de communication avec les étrangers et à favoriser la réalisation de l’égalité des chances dans l’exercice des droits de citoyenneté pour les citoyens étrangers. En effet, la référence à des modèles et organisations très différents de ceux des pays d’origine des étrangers détermine souvent une difficulté d’orientation dans l’utilisation effective des services, en créant une discrimination à leur accès et des obstacles dans la pratique de l’égalité des chances.

Les médiateurs interculturels peuvent travailler dans les écoles de tous les niveaux, mais surtout dans le secteur obligatoire où les élèves étrangers sont les plus présents. Le médiateur interculturel joue le rôle de facilitateur de la communication soit entre les élèves et les enseignants, qu’entre les enseignants et les familles.

À l’école, les médiateurs interculturels jouent le rôle de conseillers au sein des organes collégiaux (conseils de classe et interclasses, collèges des enseignants, conseils de l’Institut) pour la promotion des activités d’éducation interculturelle, lors des réunions enseignants / parents et dans des classes en tant que animateurs d’éducation interculturelle.

Dans les écoles où des cours d’italien sont organisés pour les étrangers, la présence du médiateur interculturel est appropriée pour le soutien de l’enseignant d’italien, en particulier lors de la phase de démarrage, où se vérifie la difficulté d’impact avec des codes linguistiques-communicatifs différents des siens.

Les tribunaux (adultes et mineurs), les instituts pénitentiaires (en particulier ceux destinés aux mineurs), les centres du premier accueil (CPA) et les communautés de mineurs, sont des champs qui conviennent particulièrement pour l’intervention de la médiation interculturelle.

Les médiateurs interculturels travaillent aux côtés des juges et du personnel pénitentiaire (assistants sociaux, psychologues, éducateurs, etc.), en constituant un support valable, en particulier pour les mineurs étrangers non accompagnés. Les médiateurs interculturels peuvent être présents lors des entretiens, du procès et de toutes les phases au cours desquelles le mineur détenu ou placé en détention a des difficultés à comprendre et à se faire comprendre par les autorités judiciaires.

Au sein des APC, les médiateurs interculturels soutiennent les opérateurs du Centre pendant la phase d’accueil dans la structure, en favorisant les processus de compréhension des mesures de précaution et de leurs différentes méthodes d’achèvement et dans la phase de permanence dans l’établissement, en soutenant les éducateurs, les psychologues et les assistants sociaux du Centre travaillant avec les mineurs étrangers.

Travailler avec nous

ÊTES-VOUS INTÉRESSÉ DE TRAVAILLER EN TANT QUE MÉDIATEUR LINGUISTIQUE-CULTUREL?

ENVOYEZ VOTRE CANDIDATURE!

PROJETS EN ÉVIDENCE

Commissioni Territoriali

Servizio di interpretariato in consecutiva e traduzione a supporto delle Commissioni Territoriali per il Riconoscimento della Protezione Internazionale.

Leggi di più...

Questure

Servizio di mediazione linguistica e culturale per le esigenze della Direzione Centrale dell’Immigrazione della Polizia della Frontiere.

Leggi di più...

PUERI

L’obiettivo principale del progetto è di sperimentare una nuova metodologia di lavoro nell’accoglienza dei Minori Stranieri Non Accompagnati.

Leggi di più...

Loading...